Options

Option facultative Arts Plastiques

IMG_2700

                        OPTION

                    FACULTATIVE

                              ET

                      SPÉCIALITÉ

                 ARTS PLASTIQUES

 pourquoi arts plas lycee

 pour lire ce document cliquez sur le lien : présentation de l’option pdf

Depuis cinq ans, le lycée Henri Cornat propose deux parcours en Arts Plastiques :
-Un parcours facultatif de la seconde à la terminale, ouvert à toutes les sections : S,ES,L,STMG.

-Un parcours de spécialité en première et terminale L

Cet enseignement est basé sur une pratique riche et multiple : le dessin, la peinture, la sculpture ; la photographie numérique et argentique, les installations, les arts numériques ou la vidéo.

Deux salles qui seront bientôt rénovées (une étude est en cours actuellement par le conseil régional) permettent un travail de culture artistique et d’histoire de l’art d’une part (C14) et une pratique ambitieuse dans une salle-atelier d’autre part (C16)
 

 Afin de mutualiser les moyens horaires attribués par le rectorat, les séances de pratique sont communes aux options facultatives et spécialité.

 IMG_3705Photo 131

 

 

 

 

L’option facultative de trois heures par semaine se répartit en deux heures de pratique et une heure de culture artistique. En spécialité, les cinq heures se divisent en deux heures de culture artistique et trois heures de pratique.

 L’option de spécialité en série L est une bonne préparation aux concours des écoles d’art mais elle est aussi une ouverture culturelle riche et valorisante pour les élèves ne souhaitant pas poursuivre dans une orientation artistique mais souhaitant réaliser une progression personnelle artistique pendant les trois ans du lycée.

L’option facultative est évaluée au coefficient 2, seuls les points au dessus de la moyenne étant pris en compte.
L’option de spécialité est évaluée au coefficient 6 : 3 pour la pratique et 3 pour la culture artistique.

Les séances de cours s’accompagnent de rencontres avec les œuvres et les artistes dans la galerie d’art mais aussi dans les musées et centres d’art.

Les élèves de première et terminale ont visité l’exposition « Van der Elsken, Imprimés » au Point du Jour à Cherbourg et les spécialités se rendront à Paris le 21 novembre pour découvrir les oeuvres de Marcel Duchamp au Centre Pompidou
 
D’autres  visites et rencontres sont prévues au Point du Jour de Cherbourg dans le cadre du jumelage.

Option facultative Histoire des Arts

Pourquoi faire histoire des arts ?

Percer les mystères d’un tableau, d’un meuble, d’un bâtiment, d’une œuvre musicale… Pouvoir identifier la période de réalisation d’une œuvre… En comprendre le sens et pouvoir la décrire avec un vocabulaire précis… Voici ce que vous apprendrez en Histoire des Arts au lycée.

Au-delà du lycée, la formation d’histoire des arts du lycée est valorisée dans une multitude de formations post-bac : audiovisuel, multimédia, infographie, presse, édition, communication,  patrimoine,  art, design, architecture…

Demandez le programme !

Assuré par une équipe de professeurs dédiés, les cours d’Histoire des Arts ont pour but de vous faire acquérir la méthode et le vocabulaire pour comprendre une œuvre, un lieu, la production d’un artiste… et une culture historique des arts.

De la Seconde à la Terminale, vous parcourez l’ensemble de la production artistique de l’Antiquité à nos jours. Des voyages et sorties permettent de visiter les lieux et d’étudier sur place les œuvres abordées en cours.

Une formation sur trois ans

L’enseignement d’histoire des arts représente 3 heures de cours par semaine en Secondes. En première et en terminales, vous pouvez suivre une option facultative (3 h de cours) ou obligatoire (5 heures de cours, en série L) qui sont l’objet d’une épreuve au baccalauréat.

 

Nouvelle image5

  Enregistrer

Option facultative Langues et Cultures de l’Antiquité (Latin)

En fait, l’option « latin » s’inscrit (avec le grec ancien) dans le cadre des « langues et cultures de l’antiquité » (LCA) . Cette appellation convient mieux sans doute au contenu car si l’on étudie, bien sûr, la langue latine, on s’intéresse plus encore à la connaissance de ce monde antique, si différent du nôtre et dont, pourtant,  nous sommes en bonne part les héritiers.

Le point de départ du cours est toujours un texte latin, que l’on traduit ensemble mais ce texte donne toujours lieu à un commentaire stylistique, littéraire, historique. Pour compléter les études faites en cours, des sorties sont proposées, vers des musées ou sites archéologiques. Cf. Ci-dessous.

L’horaire est de 3 heures par semaine, de la seconde à la terminale.

Le programme est bien adapté à la maturité des élèves et en lien avec les autres disciplines.

  • en seconde, les thèmes abordés permettent de revenir sur les notions fondamentales du monde romain, des légendes de la fondation de Rome aux grandes figures historiques comme César ou Hannibal, en passant par le statut de « l’homme romain ».
  • en première, les entrées sont plus littéraires, en accord avec le programme de français. On étudie les quatre genres littéraires au programme de l’épreuve anticipée de français : le théâtre, la poésie, le roman et le texte argumentatif.
  • en terminale, c’est l’heure des grandes interrogations : interrogations philosophiques (un complément au cours de philo), politiques (une réflexion utile pour des jeunes qui deviennent citoyens), scientifiques (aborder l’histoire des sciences est un plus pour les scientifiques et pour les littéraires avec option « maths »). On lit aussi une œuvre intégrale (en français, avec des extraits en latin. Cette œuvre est étudiée de manière plus approfondie par les littéraires. Pour 2013-2014 et 2014-2015, il s’agit de la Vie de Néron  de Suétone.

 

Pourquoi choisir l’option LCA (latin) ?

L’enseignement du latin au lycée, c’est l’enseignement d’une langue, mais aussi d’une culture.

L’étude de la langue (grammaire et vocabulaire) développe des qualités de raisonnement logique, d’exactitude et de finesse et permet de mieux connaître et maîtriser la langue française.

Les textes étudiés sont aussi analysés, ce qui constitue un atout pour la pratique du commentaire en français.

Enfin, le latin permet un enrichissement culturel : on étudie une civilisation, son histoire, sa littérature et ses mœurs. Cette étude suppose l’ouverture à d’autres champs disciplinaires : de nombreux liens pourront être réalisés avec les programmes de français, d’histoire ou de philosophie, ainsi qu’avec les arts plastiques et l’histoire des arts.

Par ailleurs, le latin représente un bonus pour le baccalauréat. L’option permet souvent d’obtenir une mention.

Après le bac, dans les classes préparatoires littéraires, le latin est obligatoire et en avoir fait au lycée est un gros avantage !

L’option facultative LCA (latin) : pour qui ?

Il n’y a pas au lycée Henri Cornat de « grands commençants ». L’option ne peut donc être choisie que par des élèves qui ont  suivi un enseignement de latin au collège. Des élèves qui auraient arrêté en fin de quatrième, avec un assez bon niveau, peuvent demander à reprendre les cours en seconde.

Il n’est pas nécessaire d’avoir un excellent niveau au collège pour continuer au lycée. L’enseignement au lycée de vise pas à former des spécialistes. L’essentiel est d’être motivé.

Les élèves qui choisissent l’option « langues et cultures de l’antiquité » sont en général des élèves curieux et que le travail ne rebute pas.

Le latin en seconde est une option facultative. Le latin n’influence pas le passage dans telle ou telle filière de 1ère : un élève, ayant suivi l’option latin en seconde peut s’orienter vers n’importe quelle classe de première générale : ES, L ou S.

En première et terminale, les élèves de L peuvent garder le latin en option facultative ou en faire leur enseignement de spécialité. [Cf. La rubrique "enseignement de spécialité"].

En S et en ES, le latin est toujours une option facultative.

Les sorties pédagogiques en LCA

Ces sorties font partie intégrante de l’enseignement des « langues et cultures de l’antiquité », et s’appuient sur le programme des classes. De 2006 à 2014, elles ont concerné :

  • des sites locaux : ruines d’Alauna, musée Thomas Henry de Cherbourg, château de Crosville sur Douve (peintures représentant les métamorphoses » d’Ovide)
  • des sites régionaux : Tapisserie de Bayeux, site archéologique et musée de Vieux la Romaine, musée de Normandie et « plan de Rome » à Caen, scriptorial d’Avranches…
  • d’autres sites et musées français, plus éloignés : ville romaine de Jublains en Mayenne, Paris , Alésia, Lyon, la Provence…
  • des sites et musées étrangers : Rome (2009 et 2013)
  • des expositions ou spectacles en lien avec l’antiquité : exposition « Alexandre le Grand » au Louvre, « Les Gaulois » à la Cité des Sciences en 2010, parcours trois spectacles au théâtre de Cherbourg-Octeville en 2013-2014 par exemple

 Le bac (épreuve facultative) :

C’est une épreuve orale : elle porte sur un texte étudié dans l’année de terminale : retraduction de quelques lignes, et commentaire de l’extrait.

Seuls les points au dessus de la moyenne comptent. Ils sont multipliés par trois si le latin est la première épreuve facultative et ajoutés au total de points du candidat. Un élève qui a 18 au bac bénéficie ainsi de 24 points supplémentaires.