Rencontre avec…

Une ville, un lycée des livres 2017-2018

Rencontre avec Jennifer Murzeau, lauréate du prix littéraire

 

Pour la quinzième édition (déjà ! ) de leur partenariat culturel, « une ville, un lycée, des livres », le lycée Cornat et la ville de Valognes, par le biais du CDI et de la médiathèque, avaient retenu la thématique « science-fiction et roman d’anticipation ». Si celle-ci a quelque peu dérouté les lecteurs adultes, elle a séduit les lecteurs lycéens.

Le prix littéraire de Valognes, point fort de cette manifestation, a été attribué, après des débats vifs et intéressants, à Jennifer Murzeau pour son roman « La désobéissante ».

(1)la désobéissante (2)rencontre-JMurzeau-BM3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jennifer Murzeau nous a fait le plaisir et l’honneur de venir à Valognes ce jeudi 9 février pour recevoir son prix et pour rencontrer ses lecteurs.

(3)rencontre-JMurzeau-BM4

La rencontre a eu lieu de 18h15 à 19h30 à la bibliothèque municipale. Huit lycéens (sur une vingtaine de participants) et une dizaine d’adultes avaient fait le déplacement.

 (4)public-BM4

Les lycéens ouvrent le jeu des questions-réponses auquel Jennifer Murzeau se livre avec simplicité et générosité, soulignant à plusieurs reprises la joie sincère et enthousiaste qu’elle a de recevoir ce prix des lecteurs, indépendant de toute stratégie éditoriale.

 (5)rencontre-JMurzeau-BM8

« Comment décrire en une phrase La Désobéissante ? » C’est la question piège que posera Maxence et à laquelle il est impossible de répondre. L’auteur même, après avoir bravement relevé le défi, s’en avoue incapable. C’est que ce roman d’anticipation est foisonnant et pose de multiples questions. Jennifer Murzeau place dans un monde apocalyptique, pas si éloigné du nôtre puisqu’en 2050, une femme, Bulle, qui se retrouve enceinte et choisit de garder son enfant, et par là-même entre en résistance et va devoir trouver des solutions pour réinventer un avenir à cet enfant, et aux générations qui suivront. Et parce que tous les problèmes, toutes les violences, tous les processus de déshumanisation de la société qu’elle décrit sont déjà en germe sinon en actes dans notre société actuelle, juste poussés à l’extrême, c’est bien un défi qu’elle lance aux lycéens comme au personnage de Bulle, celui d’inverser la tendance morbide pour que le monde de demain qu’ils représentent mène l’humanité vers le meilleur et non le pire.

 (1)la désobéissante

Les lycéens ne s’y sont pas trompés, et c’est sans doute pour cela que ce livre les a autant interpellés. La pertinence et la maturité de leurs questions ont impressionné autant les lecteurs adultes que l’auteur, qui a insisté sur l’importance qu’elle accordait à leur parole.

 Jennifer Murzeau parle aussi longuement de son processus d’écriture, nourri par son activité de journaliste – dans la phase d’investigation, et son souci de témoigner et de délivrer un message – mais aussi par sa vie personnelle et notamment sa maternité.

 L’échange aurait pu se poursuivre, mais à 19h45, salle Marcel Audouard, a lieu la réception officielle et les traditionnels discours d’hommage au lauréat.

  (10)Fr au micro(7)J.M en attente (8)A-M au micro (9)M-Anceau au micro

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Anne-Marie Golse, l’adjointe à la culture représentant la municipalité de Valognes, M Anceau , représentant le lycée en tant que proviseur, et deux lectrices adultes se succéderont, dont Mme Françoise Legriffon, qui rendra aussi hommage à la qualité des interventions lycéennes

 (11)discours lycéens

Cinq d’entre eux, membres du jury lycéen, feront à leur tour un discours très juste et très remarqué.

 (12)discours lycéens-texte (13)J-M au micro

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis ce sera à Jennifer Murzeau de s’exprimer au pupitre, et de redire sa joie de recevoir le prix.

 (14)J.M_ son prix et ses lecteurs (15)rencontre-JMurzeau-Reception24

 

 

 

 

 

 

 

Après quelques dédicaces et le buffet d’honneur, l’échange se poursuivra au restaurant pour quelques privilégiés, dont les cinq lycéens, récompensés de leur investissement.

 

Encore une très belle rencontre qui nous laissera des souvenirs marquants, autant, nous l’espérons, qu’à l’auteur, dont nous suivrons désormais de près les publications.

 

 

(16)prix (17)dédicace